Qu’est ce qu’une résidence secondaire ?

Depuis quelques temps, l’univers de l’immobilier est encore plus en mouvement avec le phénomène social de la résidence secondaire. De plus en plus de gens souhaitent en acquérir, si d’autres veulent en faire de la leur un investissement locatif. Alors, on ne peut s’empêcher de se demander ce qu’est vraiment une résidence qualifiée de secondaire et pourquoi vouloir en disposer une ou plusieurs ?

Une résidence secondaire en tant que résidence occasionnelle

Autrement appelée résidence occasionnelle, la résidence secondaire est comme une sorte de logement d’évasion à son propriétaire. Plus concrètement, pour une personne disposant de nombreux bien immobiliers, au nombre de deux ou plus, il en fait de l’un d’eux sa résidence principale et les autres restant sont qualifiés de secondaires. Ainsi, habituellement, il réside dans sa maison principale et ne passe que peu de temps dans ses autres maisons. Souvent, ce sont durant les périodes de vacances et les week-ends que celles-ci reçoivent la visite de son propriétaire. L’exemple parfait serait les maisons de campagne. Mais d’autres biens sont aussi catégorisés comme telles, à savoir les meublés de tourisme mis en location et les appartements mis à la disposition des vacanciers durant une période précise.

Une résidence assujettie à divers impôts

Comme les résidences principales, il faut savoir que les logements de villégiatures sont tout aussi bien soumis aux impôts, qui sont au nombre de trois pour être plus précis. Une fois, l’achat d’une maison secondaire conclu, le propriétaire devrait mettre à jour ses informations fiscales. A partir de là, il sera tenu de s’acquitter de la taxe foncière, qui porte sur le terrain en entier. Mais encore, il est aussi assujetti aux impôts locaux, dont la taxe d’habitation même si la maison n’est habitée  que rarement, sans oublier la taxe sur les ordures ménagères.  Et il est essentiel de savoir que la résidence secondaire ne bénéficie pas des éventuels avantages pour une maison principale en termes d’imposition. Elle ne pourra faire ni l’objet d’une exonération, ni d’abattement, ni de crédits d’impôts en cas de travaux.

L’acquisition d’une résidence secondaire

Si vous prévoyez d’acquérir une résidence occasionnelle, sachez que les démarches ressemblent à celle d’une maison principale ; sauf qu’aucune aide financière ne sera attribuée à l’acheteur. Par ailleurs, l’emplacement du bien immobilier est un véritable facteur d’influence du prix d’achat. Il y a, en effet, certains endroits où la vente de ces biens est très encouragée par le paysage et l’environnement.

Des simulateurs immobiliers et des comparateurs de placements pour optimiser votre projet.